Mis à jour le 12 novembre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

Recommandations

RECOMMANDATION 1

 

À la lumière des nouvelles recherches scientifiques levant tout doute sur la valeur de la musique pour la santé et le bien-être des personnes, tant individuellement que collectivement, il est recommandé de :

a) valoriser et rendre accessible l’écoute et la pratique musicale de la naissance à la mort, en coordonnant les initiatives conjointes des différents ministères, comme le ministère de l’Éducation, de la Santé et des services sociaux, le ministère de la Culture et des Communications et le ministère de l’Éducation;

b) de soutenir, y compris financièrement, les organismes qui, comme la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS), donnent accès à la musique dans des établissements de santé du Québec.

RECOMMANDATION 2

 

Il est recommandé qu’à la lumière des résultats de recherches scientifiques soient reconnus les bénéfices de l’éducation et de la pratique musicales, en particulier en regard du potentiel créateur des enfants et de leur réussite scolaire et que soient adoptées des mesures spécifiques, concrètes et durables en faveur de l’éducation et la pratique musicales.

 

 

RECOMMANDATION 3

 

Tenant compte de l’état actuel de l’éducation musicale, il est recommandé de prendre les mesures spécifiques, concrètes et durables en faveur de l’éducation musicale, notamment :

 

a) de modifier le Régime pédagogique de l’éducation pré-scolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire (R.L.R.Q., c. U-13.3, r.8) en inscrivant des heures prescrites pour l’éducation artistique, d’augmenter leur nombre, et d’assurer que l’enseignement de la musique soit obligatoire et en continuité de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire  ;

b) d’assurer le respect intégral des normes relatives aux locaux spécialisés en musique contenues dans le document de référence Capacité d’accueil d’une école primaire-secondaire.

 

 

RECOMMANDATION 4

 

Tenant compte de l’état actuel de l’éducation musicale, il est recommandé de prendre les mesures spécifiques, concrètes et durables en faveur de l’éducation musicale, et notamment :

 

a) de voir à la nomination, dans chaque commission scolaire, de conseillers pédagogiques en art avec des compétences musicales avérées ;

b) d’assurer la présence de spécialistes de la musique dans la conception de la grille-matière et la grille-horaire des écoles ;

b) de voir à la formation des directeurs et directrices d’écoles à l’objet musical de façon à les sensibiliser à l’importance de l’éducation musicale ;

c) de prévoir d’importants investissements dans l’achat de matériel pédagogique et d’instruments musique de façon à assurer la mise en œuvre effective des nouvelles mesures en faveur de l’éducation et la pratique musicales.

 

 

RECOMMANDATION 5

 

Tenant compte de l’état actuel de la pratique musicale au Québec, il est recommandé de prendre les mesures spécifiques, concrètes et durables en faveur de la pratique musicale, et notamment :

 

a) d’intégrer la pratique musicale dans les rouages du milieu culturel et dans les différences couches de la société, de manière plus homogène en favorisant une constance plus grande de la pratique musicale amateur ;

b) de soutenir, y compris financièrement, les initiatives, et en particulier celles des municipalités locales et régionales, disposées à mettre en place de programmes d’éducation musicale et de pratique musicale pour les adultes et à créer des ensembles chorals et instrumentaux accessibles à l’ensemble de la population.

 

 

 

RECOMMANDATION 6

 

À la lumière des études et recherches scientifiques démontrant que les personnes immigrantes sont susceptibles d’utiliser la musique comme moyen d’intégration, il est recommandé que le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion :

 

a) inclue un volet musical dans ses programmes visant soutenir et d’orienter l’action de ses partenaires dans l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes;

b) soutienne, y compris financièrement, les organismes qui, comme le Centre des musiciens du monde, donnent accès à la musique aux personnes immigrantes au Québec, regroupent différentes cultures du monde et proposent des rencontres interculturelles.

 

 

 

RECOMMANDATION 7

 

En raison de l’importance qui devrait être accordé à l’éducation et à la pratique musicale continues et pour consacrer le Québec comme véritable nation musicale, il est recommandé de consacrer, dans la Charte des droits et libertés de la personne (R.L.R.Q., c. C-12), en tant que droit social et culturel, le droit de tous les citoyens et citoyennes à une éducation musicale de qualité et à un accès à la pratique musicale.