Mis à jour le 12 novembre 2018

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

LES PARTIS POLITIQUES N’ONT PAS RÉPONDU À L’APPEL DU COLLECTIF POUR LA MUSIQUE AU QUÉBEC

 

Montréal, le 1er octobre 2018- Interpellés par le Collectif pour la musique au Québec (MUSI.QC), les quatre partis politiques représentés à l’Assemblée nationale du Québec n’ont pas répondu à l’appel du collectif et indiqué s’ils étaient disposés à donner suite aux recommandations formulées dans le Manifeste pour une éducation et une pratique musicale au Québec. Après avoir accusé réception du Manifeste, les quatre formations politiques n’ont pas cru important d’indiquer s’ils étaient disposés à adopter des mesures spécifiques, concrètes et durables pour une éducation et une pratique musicale au Québec. Le parti Québec solidaire a cru utile d’indiquer au collectif qu’il ne fallait pas « attribuer à l'indifférence pour la musique le fait que, malheureusement, QS n'a pas le temps de vous répondre ».

Le Collectif tient à rappeler que le Manifeste présente les avantages de l’éducation et la pratique musicale pour la santé et le développement social et cognitif, dès la première année de vie et ce, jusqu’en fin de vie. Il fait l’état des lieux sur l’éducation et de la pratique musicales au Québec et constate qu’il y a une dégradation dans l’enseignement de la musique au Québec. Le Manifeste met aussi en lumière le fait que peu de structures sont en place pour renforcer la pratique musicale amateur. Il souligne la valeur de la musique dans l’intégration des personnes immigrantes et constate qu’aucune place ne semble aujourd’hui être faite à la musique dans les programmes d’intégration mis en place par le Québec. Le Manifeste contient sept (7) recommandations présentant les mesures que le Collectif considère essentielles d’adopter. Le texte intégral du Manifeste peut être consulté à l’adresse www.musi.quebec.

En dépit de cette absence de réponses, le Collectif compte poursuivre, avec la plus grande des déterminations, son combat visant à faire adopter des mesures destinées à donner à la musique la place qu’elle mérite au Québec et à faire reconnaître en outre le droit de tous à une éducation musicale de qualité et à un accès facilité à la pratique musicale toute la vie, sans égard à leur origine et à leur statut social. Le Collectif entend interpeler le prochain gouvernement de façon à ce que ces recommandations, qui ont été appuyées par plus de 2500 citoyens et citoyennes du Québec à ce jour, soient étudiées avec tout le sérieux qu’elles méritent et soient mises en œuvre par la nouvelle législature.

Le Collectif pour la musique au Québec est une initiative de musiciens éducateurs et d'universitaires qui, constatant les preuves scientifiques des bénéfices avérés de la musique sur la santé et le bien-être de la population, les impacts de son apprentissage et de sa pratique tout au long de la vie ainsi que son pouvoir rassembleur favorisant la cohésion sociale. Il est composé de Jonathan Bolduc, Michel Duchesneau, Isabelle Héroux, Frédéric Léotar, Isabelle Peretz, David Peretz-Larochelle et Daniel Turp.

- 30-

 

Renseignements :
Daniel Turp daniel.turp@umontreal.ca  514 343-6118

David Peretz-Larochelle david.peretz.larochelle@gmail.com 514 572-0225